Coupons l'aide d'urgence aux compagnies profitant des paradis fiscaux

Les paradis fiscaux sont un fléau pour notre société. Chaque année, des centaines de millions de dollars échappent aux coffres de l’État pendant que les plus riches s’en mettent plein les poches.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada a refusé d’exclure les compagnies qui profitent des paradis fiscaux de leurs programmes d’aide d’urgence. Pourtant, plusieurs autres pays ont eu le courage de le faire.

Le Canada devient complice des paradis fiscaux en acceptant d’aider des entreprises qui n’ont pas contribué à notre richesse collective, et qui aujourd’hui, viennent abuser de notre générosité.

Le Canada doit les limiter ses programmes d’aide d’urgence aux entreprises qui :

  1. Payent leur juste part d’impôts;
  2. Cessent de verser des dividendes à leurs actionnaires pour l’année 2020;
  3. Renoncent à verser des bonis à leurs hauts dirigeants et que ceux-ci réduisent leur rémunération de 25% pour l’année en cours;
  4. Refusent de racheter leurs propres actions jusqu’au remboursement de leurs prêts d’urgence.

Signez si vous êtes d’accord!



Bureau de circonscription

1453 rue Beaubien Est, suite 208
Montréal (QC) H2G 3C6 

Nous joindre

Médias sociaux