Cher M. le Ministre,

Nous vous écrivons concernant le projet d’agrandissement de la mine de charbon Vista en Alberta. Grâce à la pression des groupes environnementaux, vous semblez envisager de réviser la décision de soumettre le projet à une évaluation fédérale d’impact sur l’environnement. Il ne fait aucun doute que ce projet devrait, à tout le moins, être soumis à cette évaluation. Nous sommes très préoccupés que vous ayez pu penser qu’une telle évaluation n’était pas nécessaire.

Votre gouvernement avait pris la décision de renoncer à l’étude d’impact sur l’environnement pour la première phase de la mine de charbon, donc vous étiez contre l’évaluation du projet d’expansion. Cette décision était une erreur pour de nombreuses raisons. L’agrandissement proposé ferait plus que doubler la production de charbon de la mine chaque année. On parle d’une production allant jusqu’à 15 mégatonnes de charbon par an. Comme vous le savez probablement, brûler jusqu’à 15 mégatonnes de charbon chaque année augmenterait considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

De plus, en ce qui concerne ce projet particulier, la mine de charbon de Vista requérait une évaluation fédérale, mais elle a pu être écartée à la suite d’un rajustement par l’entreprise de son estimation du périmètre du projet à mi-chemin du processus. Il est également important de noter qu’ils dépassaient de sept fois les seuils de capacité de production. Dans ces circonstances, en tant que ministre, vous avez la responsabilité de soumettre ce projet à l’évaluation fédérale des incidences sur l’environnement.

Cette évaluation fédérale est cruciale, car elle inclurait une consultation publique portant sur des questions qu’une évaluation provinciale n’aborderait pas, notamment:

Une évaluation de l’impact sur les droits et titres ancestraux;

Une évaluation de l’impact des émissions en aval de l’augmentation de l’exploitation minière;

Une évaluation d’impact sur la faune, etc.

Bien que l’évaluation de ce projet d’expansion soit une étape nécessaire, nous sommes également préoccupés par le fait que votre gouvernement n’exclut pas de nouveaux projets d’extraction de charbon.

Votre gouvernement prétend agir en respectant son engagement fort envers les objectifs en matière de changement climatique énoncés dans l’Accord de Paris. Pourtant, vous êtes à l’aise à l’idée d’autoriser un projet qui serait responsable de 33 mégatonnes supplémentaires d’émissions de gaz à effet de serre. Avec un tel projet, la lutte contre les changements climatiques n’est visiblement pas prise au sérieux par votre gouvernement.

De plus, le projet et son expansion ne cadrent pas bien avec votre politique visant à éliminer progressivement le charbon. En 2018, le Canada a annoncé des règlements ayant comme but d’éliminer progressivement la production d’électricité au moyen du charbon d’ici 2030. Bien que le charbon extrait de ce projet soit conçu pour être exporté, il serait hypocrite de ne pas prendre en compte les émissions qui seraient produites par l’utilisation de cette ressource. En tant que soi- disant «chef de file du changement climatique», le Canada ne devrait-il pas montrer la voie en disant non à l’expansion et à la création de nouvelles mines de charbon? Ne devrait-il pas plutôt encourager l’industrie à investir dans des projets d’énergie verte, ici comme ailleurs?

Le NPD croit que votre gouvernement devrait chercher à investir du temps et de l’argent dans une reprise verte. Nous nous opposons donc à l’agrandissement de la mine de charbon de Vista. Même si nous savons que votre gouvernement n’a pas la même volonté de lutter contre les changements climatiques que nous, nous croyons à tout le moins que toutes les nouvelles propositions de mines de charbon ou les agrandissements de mines de charbon devraient faire l’objet d’un examen en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation d’impact.

Si vous souhaitez en discuter davantage, nous serons tout à fait disponibles pour participer à la réunion proposée.

Cordialement,

Laurel Collins
Députée pour Victoria
Porte-parole du NPD en matière d’environnement et des changements climatiques

Alexandre Boulerice
Député pour Rosemont—La Petite-Patrie
Chef adjoint du NPD et porte-parole adjoint en matière d’environnement et des changements climatiques

Heather McPherson
Députée pour Edmonton Strathcona