Bonjour M. le Ministre,

Tout d’abord, je veux vous remercier pour votre travail et votre ouverture à collaborer pendant cette période de crise.

Je vous écris aujourd’hui pour revenir sur l’aide aux médias offerte par votre gouvernement. Vous n’êtes pas sans savoir que l’industrie était déjà dans un état précaire avant le début de la pandémie de la COVID-19. Je crains que la situation se soit empirée depuis.

L’an dernier, vous avez annoncé un plan d’aide pour les médias d’informations, sur cinq ans. Ce plan comprenait, entre autres, des crédits d’impôt remboursables pour les salaires des journalistes. C’était un pas dans la bonne direction, mais l’argent n’a toujours pas été distribué. De plus, je vous ai signalé plus tôt cette année des inquiétudes par rapport à la structure du programme qui risque d’exclure beaucoup de médias.

Là, avec la pandémie, on s’inquiète que l’aide aux médias ne soit oubliée. Oui votre gouvernement a mis sur pied des programmes pouvant offrir une aide supplémentaire aux médias, notamment la subvention salariale d’urgence et l’achat de publicité, mais l’industrie était déjà en crise avant le début de la pandémie. Même avec ces programmes en place, on continue de voir des mises à pied importantes.

L’aide ponctuelle dans le contexte de la COVID-19 ne remplace pas un vrai plan global pour l’industrie. Il faut une aide spécifique et il faut que sa distribution se fasse rapidement. On vous demande donc de corriger le programme d’aide que votre gouvernement a mis en place l’an dernier, en suivant les recommandations du comité d’experts indépendants. Et on vous demande également de présenter prochainement votre plan pour venir en aide à l’industrie.  

Vous avez certainement lu, comme beaucoup de gens à travers le Québec et le Canada, le cri de coeur des éditeurs des principaux journaux canadiens. Tout comme eux, nous vous implorons de présenter rapidement un plan afin de s’assurer que les GAFA paient leur juste part. La France et l’Australie viennent d’annoncer que des solutions seront en place d’ici le mois de juillet. Nous croyons qu’il est tout à fait possible pour votre gouvernement de développer des solutions aussi rapidement. Vous avez vous même indiqué aux médias en décembre 2019, que votre gouvernement pourrait avancer “très rapidement” dans ce dossier.

Il faudrait également s’assurer que cette aide soit disponible pour les médias communautaires et de langues minoritaires. Ces médias sont importants pour la communication et l’expression culturelle des différentes communautés à travers le Canada. Tout le monde devrait avoir accès à de l’information de qualité.

Je suis disponible pour discuter des différentes possibilités pour ce plan d’aide et toujours prêt à collaborer avec vous.

Cordialement,

Alexandre Boulerice

Député de Rosemont — La Petite-Patrie

Chef adjoint du NPD et porte-parole pour le Patrimoine canadien