7 avril 2020

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique Chambre des communes
Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Cher M. le Ministre,

Dernièrement, des informations ont circulé au sujet d’une aide fédérale ciblée pour les compagnies pétrolières au Canada. Nous vous écrivons donc pour souligner l’importance d’offrir une aide directe et immédiate pour les travailleur.euses de l’industrie, mais aussi d’y voir une opportunité d’investir dans un virage énergétique.

Le gouvernement fédéral doit saisir cette opportunité afin d’investir dans une économie d’énergie propre et créer des bons emplois afin de procurer une stabilité économique à long terme dont nous avons besoin. Au NPD, nous allons toujours militer pour la protection des travailleur.euses ainsi que leurs familles. Nous voulons travailler avec votre gouvernement afin de nous assurer que nous investissons dans les gens, plutôt que dans les poches des PDGs.

Votre gouvernement devrait saisir cette opportunité et mettre de l’avant un programme qui est à la fois une aide immédiate pour les travailleurs.euses de l’industrie, un investissement majeur dans une économie verte et encourage la création d’emplois dans une industrie d’énergie propre.

Vous avez une chance en or pour investir dans la lutte aux changements climatiques. Compte tenu de vos propres engagements pour l’environnement et des conclusions du rapport du GIEC, toute aide fédérale devrait inclure des obligations pour les compagnies à investir dans les énergies renouvelables, ainsi que la création d’emploi dans ce sens.

Nous vous invitons à vous inspirer des propositions faites par le NPD. Il s’agit de notre plan pour bâtir une économie durable avec des emplois stables.

  • Investir dans l’énergie renouvelable et la technologie à faibles émissions de carbone;
  • Investir dans des programmes d’économie d’énergie et d’amélioration du rendement énergétique afin de réduire nos émissions, créer des emplois et permettre aux gens d’économiser de l’argent;
  • Offrir des outils pour les travailleur.euses, par exemple des prestations d’assurance-emploi avec des services de formation et programme de placement, tout en investissant dans la création de nouveaux emplois dans l’énergie propre;
  • Subventionner la recherche et le développement, ainsi que le transfert de technologie.

Et soyons clairs : l’argent qui vise la transition vers une économie durable devrait être versé avec la condition que l’argent est réservé, tout d’abord, pour les travailleur.euses. Nous ne devrions pas subventionner les PDG ni les actionnaires.

Nous devons prioriser les gens; pas la rentabilité. Ni des garanties de prêt ni des achats d’action sont des programmes efficaces pour protéger les travailleur.euses et leurs familles.

Nous sommes encouragés par le fait que le gouvernement fédéral semble vouloir investir dans le nettoyage de puits orphelins, une demande que le NPD met de l’avant depuis plusieurs années. On encouragerait la création d’un fonds indépendant pour financer le nettoyage des puits orphelins. De cette façon, une compagnie qui ferait faillite ne pourrait pas renoncer à ses obligations en matière de décontamination de l’environnement. Il faudrait également que ce fonds soit surveillé par des représentants des communautés autochtones, des gouvernements locaux, ainsi que de propriétaires de terrain. La création du fonds permettrait de créer rapidement des emplois et de minimiser les risques pour l’environnement.

La pandémie de la COVID-19 est un danger réel pour notre santé et notre économie. Nous devons trouver des moyens pour aider les travailleur.euses tout en pensant à l’avenir. Les mesures que nous adoptons maintenant doivent reconnaitre l’urgence climatique et le fait que cela prendra des gestes courageux pour respecter la justice sociale tout en protégeant l’environnement.

Nous avons hâte de travailler avec vous afin de développer un plan d’aide financière qui priorisera les travailleur.euses et la lutte aux changements climatiques.

Cordialement,

Laurel Collins
Députée pour Victoria
Porte-parole du NPD en matière d’environnement et des changements climatiques

Alexandre Boulerice
Député pour Rosemont—La Petite-Patrie
Chef adjoint du NPD et porte-parole adjoint en matière d’environnement et des changements climatiques