Le gouvernement libéral vient d’annoncer qu’il allait donner 12 millions de dollars à l’épicier Loblaw dans le cadre de leur stratégie de réduction des émissions de carbone.

Et comment Loblaw a-t-il fait pour obtenir ce financement? En planifiant réduire leur utilisation de plastique à usage unique? Non. En voulant adapter leur approvisionnement pour favoriser les producteurs locaux? Eh non! Ils vont remplacer leurs frigos pour les rendre plus écoénergétiques.

On s’entend, cet investissement risque de profiter à Loblaw sur le long terme en réduisant leur facture d’électricité. Comme s’ils ne pouvaient pas se payer leurs propres rénovations!

Pouvez-vous imaginer comment ces 12 millions auraient pu aider nos épiciers indépendants à réduire leur empreinte carbone ou servir à mettre en place une stratégie nationale sur le suremballage des aliments?

Avec les libéraux, la solution se résume trop souvent à sortir les gros billets… Juste quand c’est leurs amis ultra-riches qui le demandent. Pour le reste? C’est encore des promesses électorales en l’air.

Categories: Nouvelles