Justin Trudeau et Mélanie Joly viennent de négocier une entente secrète pour donner un gros congé fiscal à Netflix, financé par les citoyennes et citoyens.

En échange, ils n’ont pas même demandé la moindre garantie pour le Québec, ni pour le contenu francophone à l’écran.  

En signant cette entente « sous la table », les libéraux signalent qu’ils ne vont pas défendre la culture québécoise, le contenu francophone, la télé et le cinéma d’ici. Ils mettent fin à 50 ans de soutien d’Ottawa à nos industries culturelles.

Gouverner, ça signifie établir des règles claires et équitables pour tout le monde ‒ y compris les multinationales, comme Netflix.

Madame Joly, jouez votre rôle ‒ et tenez-vous debout pour notre culture.