BURNABY – Mercredi, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a demandé au gouvernement Trudeau de mettre en œuvre immédiatement des mesures pour réduire le coût des médicaments d’ordonnance au pays et pour que les compagnies pharmaceutiques aient plus de comptes à rendre aux patient·es.

« Alors que les grandes compagnies pharmaceutiques enregistrent des profits records, un nombre croissant de familles canadiennes se retrouvent devant des choix difficiles en ce qui concerne leurs médicaments. Plutôt que de s’en prendre aux grandes compagnies pharmaceutiques, le gouvernement Trudeau choisit de laisser la population canadienne payer des prix vertigineux pour ses médicaments, a déclaré M. Singh. Les Canadiens et Canadiennes méritent un gouvernement qui est de leur bord, un gouvernement qui a la volonté de se tenir debout face aux compagnies pharmaceutiques et qui met en place immédiatement des solutions pour réduire le coût des médicaments.»

Après avoir rencontré des lobbyistes de l’industrie pharmaceutique à plus de 680 reprises, le gouvernement Trudeau a annoncé qu’il reportait à une date indéterminée sa promesse d’apporter des correctifs au Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés, ce qui permettrait de réduire d’au moins 20 % le prix des médicaments.

M. Singh exige que le budget libéral de 2019 rende les médicaments d’ordonnance plus abordables pour la population canadienne en corrigeant immédiatement le système et en obligeant les compagnies pharmaceutiques à dévoiler les rabais secrets qu’elles offrent aux régimes publics et privés d’assurance-médicaments.

« SNC-Lavalin n’est pas la seule grande entreprise à obtenir un traitement de faveur de la part du premier ministre Trudeau. Le gouvernement Trudeau travaille activement pour protéger les profits des grandes compagnies pharmaceutiques, tandis que les Canadiens et Canadiennes paient leurs médicaments à des prix parmi les plus élevés de tous les pays de l’OCDE, a ajouté le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies (Vancouver Kingsway). Les néo-démocrates n’ont pas peur de s’en prendre aux grandes entreprises afin de réduire le coût de la vie des gens. Ces changements à la façon dont nous établissons les prix des médicaments au Canada auraient un impact immédiat et aideraient des millions de Canadiens et Canadiennes. »