« Les néo-démocrates ont de sérieuses inquiétudes concernant le déclin du respect des droits humains en Inde. Les attaques envers des intellectuel·les éminent·es et des opposant·es politiques en général, de même que les attaques envers les non-hindous, particulièrement les personnes musulmanes, sont plus nombreuses depuis qu’un gouvernement nationaliste hindou mené par le premier ministre Narendra Modi a été élu majoritairement en 2014. Nous sommes particulièrement préoccupé·es par l’arrestation et le traitement d’Anand Teltumbde, qui a été arrêté en vertu de la prétendue Unlawful Activity Prevention Act (UAPA) en même temps que plusieurs autres intellectuel·les publics de premier plan et militant·es des droits humains. Selon Amnistie internationale, la UAPA a souvent été utilisée abusivement pour détenir des gens qui exerçaient pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et d’association. Des sections de l’UAPA ne respectent pas les normes internationales en matière de droits humains et sont susceptibles de mener à des violations des droits humains.

Nous enjoignons le gouvernement du Canada à mettre fin à son assourdissant silence et à exprimer la désapprobation du Canada face aux violations des droits humains perpétrées par les autorités indiennes. Le Canada doit utiliser tous les moyens à sa disposition pour presser le gouvernement de Narendra Modi de se conformer aux normes internationales en matière de droits humains. »