« Tous les six jours, une femme est tuée par son partenaire au Canada.

Alors que des milliers de femmes et d’enfants sont forcé·es de dormir dans des maisons d’hébergement parce que leur foyer n’est pas sécuritaire – lorsqu’elles et ils ne sont pas refusé·es, faute de place – le gouvernement libéral ne fait malheureusement rien.

Se déclarer féministe sans passer à l’action, pendant que les femmes sont toujours disproportionnellement victimes de violence, ce n’est pas suffisant.

Personne ne devrait vivre dans la peur, mais c’est une réalité quotidienne pour de trop nombreuses femmes. Pour les femmes autochtones, de couleur, à faible revenu en situation d’handicap ou pour les personnes non-binaires, cette violence est encore plus courante.

Les néo-démocrates vont continuer de réclamer une stratégie pancanadienne pour mettre fin à la violence fondée sur le genre. Nous ne serons satisfait·es que lorsque le gouvernement aura investi dans les solutions dont les femmes ont besoin.

Aujourd’hui, il est temps de démontrer notre engagement à mettre fin à la violence fondée sur le genre en portant du orange, en faisant ce que nous pouvons dans notre vie pour lutter contre le sexisme, et en exigeant que le gouvernement agisse dans ce dossier. »