OTTAWA – Les néo-démocrates ressentent de la déception après que leur motion M-166 visant à étudier les services bancaires postaux a été rejetée à la Chambre des communes aujourd’hui. Les libéraux ont reçu une idée progressiste et avant-gardiste, mais ils ont décidé de faire équipe avec les conservateurs pour voter contre cette proposition.

Si elle avait été adoptée, la motion aurait entraîné la mise sur pied d’un comité chargé de présenter le meilleur modèle de système public de services bancaires postaux administré par Postes Canada. Les services bancaires postaux pourraient desservir la population canadienne dans les communautés rurales et autochtones qui ont été désertées par les grandes banques. Ils représenteraient une solution de rechange aux prêteurs sur salaire qui sont souvent le seul choix qu’ont les personnes à faible revenu au Canada.

« Les services bancaires postaux nous permettraient d’utiliser la vaste infrastructure de Postes Canada qui est déjà en place pour fournir des services d’un bout à l’autre du pays, a déclaré Irene Mathyssen, qui est porte-parole du NPD pour Postes Canada et qui est la marraine de la motion M-166. Cependant, tout comme les conservateurs de Stephen Harper, les libéraux manquent de vision pour moderniser Postes Canada. »

La motion de Mme Mathyssen a reçu l’appui de milliers de personnes partout au Canada qui ont signé des pétitions déposées à la Chambre des communes. Les services bancaires postaux sont aussi appuyés par l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, et plus de 700 municipalités.

« La lutte ne s’arrête pas là. L’idée des services bancaires postaux inspire la population canadienne, a ajouté Mme Mathyssen. De toute évidence, il n’y a que les néo-démocrates qui présentent une vision progressiste et avant-gardiste pour Postes Canada. »