« Il y a quatre ans, une attaque au Monument commémoratif de guerre et au Parlement a coûté la vie au caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde ce jour-là, en plus de blesser plusieurs personnes. Elle survenait seulement deux jours après une attaque contre des soldats canadiens à Saint-Jean-sur-Richelieu qui avait entraîné la mort de l’adjudant Patrice Vincent.

Aujourd’hui, nous leur rendons hommage, alors que nos pensées continuent d’accompagner leurs familles, ami·es et communautés.

Nous exprimons notre reconnaissance aux membres des Forces armées canadiennes qui ont fait face à ces attaques, et notre gratitude pour les premiers répondants qui sont intervenus.

Ces attaques ont eu comme intention de nous terroriser; au lieu de cela, elles ont contribué à nous unir. Aujourd’hui, alors que nous nous souvenons de ceux qui sont décédés il y a quatre ans, engageons-nous mutuellement à ne jamais laisser fléchir les valeurs fondamentales qui nous rassemblent. Ni la haine ni la peur ne nous diviseront. »