« La Journée mondiale de la contraception, célébrée aujourd’hui, se trouve en plein centre de la Semaine de l’égalité des genres. Malheureusement, au Canada, nous n’avons pas un accès égal à la contraception, et l’égalité des genres n’est pas encore une réalité.
Par exemple, certains articles comme l’anneau contraceptif Nuvaring sont sur la liste des médicaments assurés au Québec, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Yukon, mais PAS en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba ou en Ontario. Il n’y a qu’en Alberta où les contraceptifs d’urgence sont couverts, et le Québec est la seule province à couvrir les timbres contraceptifs.

Le gouvernement du Canada a l’obligation de s’assurer que tout le monde au pays a accès à des médicaments de haute qualité, mais plusieurs femmes, personnes trans, et personnes non binaires n’ont pas accès aux contraceptifs dont elles ont besoin.

Il est notoire que les libéraux font campagne avec des politiques néo-démocrates afin d’être élus, puis qu’ils ne respectent pas leurs promesses. Ce premier ministre pourrait faire un premier pas concret dans la mise en œuvre de sa promesse d’instaurer un programme national d’assurance-médicaments en commençant par la gratuité des contraceptifs, comme le propose ma motion M-65. Il pourrait ainsi tirer avantage d’une réelle occasion de prouver ses prétentions féministes et montrer qu’il appuie l’égalité des genres.
Nous avons assez entendu. »