THUNDER BAY – Aujourd'hui, Jagmeet Singh et Charlie Angus, député néo-démocrate de Timmins-Baie James, ont rencontré le grand chef Alvin Fiddler de la nation Nishnawbe Aski, représentant 49 Premières nations du Nord de l'Ontario. Ils ont discuté de l'importance d'avoir un gouvernement fédéral qui comprend la réalité des collectivités du Nord sur des enjeux comme le logement, l'accès à l'eau potable, le suicide chez les jeunes et l'éducation. « Cette discussion était très importante. Il est clair qu'il y a un décalage entre ce dont les communautés ont besoin et ce que le gouvernement pense qu’elles ont besoin. Plus de la moitié des logements dans les communautés autochtones ontariennes ont besoin de réparations majeures. Le gouvernement doit absolument arrêter son approche paternaliste et se diriger vers une approche collaborative au sein de laquelle la nation Nishnawbe Aski sera un partenaire pour trouver et implanter des solutions aux problèmes liés au logement, la santé, l’accès à l’eau potable, l'éducation et la prévention du suicide dans les communautés autochtones », a déclaré le chef du NPD. Depuis leur arrivée au pouvoir, les libéraux ont échoué à allouer les ressources financières et humaines nécessaires pour faire face aux crises du logement et de l'eau potable dans les communautés autochtones. Ils ont également refusé de mettre en œuvre une stratégie nationale de lutte contre le suicide, ni même de combler l’écart entre le financement disponible dans les réserves pour les écoles autochtones et le financement des écoles ailleurs en Ontario. « Le NPD est plus que jamais déterminé à faire pression sur le gouvernement pour qu’il fasse enfin ce qui est nécessaire sur ces enjeux », a déclaré Singh. « Les libéraux devraient apprendre de l’exemple de Charlie Angus, qui ne se contente pas de parler : il écoute et il agit. »

« Il ne suffit pas de parler. L’inaction et la négligence ont un coût humain, surtout pour les enfants, a déclaré Charlie Angus, porte-parole du NPD en matière de jeunesse autochtone. Alors que nous pleurons la perte d’un autre enfant à Bearskin Lake, le gouvernement doit s’engager clairement à mettre en place un plan de prévention du suicide à l’échelle du pays. Il doit aussi collaborer avec les communautés du Traité no 9, pour s’attaquer aux crises du logement, de la santé et de l’éducation. »