« Partout au pays, le nombre de décès par surdose augmente de façon vertigineuse. Près de 4 000 personnes au Canada sont mortes par surdose d’opioïdes l’an dernier, et on s’attend à ce que ce nombre soit encore plus élevé pour 2018.

Tandis que les conservateurs n’ont rien de mieux à offrir que des coupes dans les services essentiels – comme le moratoire sur les centres de prévention des surdoses imposé par Doug Ford en Ontario – le gouvernement libéral n’a rien fait pour lutter contre cette épidémie.

La pauvreté et les problems de santé mentale et de toxicomanie ne sont pas des questions de justice criminelle, ce sont des enjeux de justice sociale. Mais plutôt que de travailler en vue de la décriminalisation, de déclarer la dépendance aux opioïdes comme crise nationale, et d’investir dans les traitements et la réduction des risques comme les néo-démocrates l’ont propose, ce gouvernement reste les bras croisés.

Trop de personnes vivent avec des effets permanents suite à une surdose. Et beaucoup trop de familles ont perdu des êtres chers en raison d’une dépendance aux drogues.

Nous soulignons aujourd’hui la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses en portant des vêtements de couleur argent en solidarité avec ceux et celles qui sont touché.es par cette crise et en militant pour les vraies solutions dont les Canadiens et les Canadiennes ont besoin. »