Mercredi, le gouvernement libéral a révélé qu’il prévoyait appuyer le projet de loi d’initiative parlementaire de la députée du NPD, Georgina Jolibois pour instaurer une Journée nationale des peuples autochtones. Cependant, on ne sait pas encore clairement si les libéraux prévoient changer l’intention du projet de loi de Georgina Jolibois après qu’un représentant du gouvernement ait indiqué aux médias qu’ils envisagent d’apporter des amendements.

«Les dirigeant.es autochtones se sont battus pendant plusieurs années pour obtenir un congé férié au solstice d’été, le 21 juin, puisque c’est une journée d’importance culturelle pour plusieurs peuples autochtones. On pourrait croire que le gouvernement aurait voulu nous parler, mais je n’ai reçu aucun appel à ce sujet», a déclaré Georgina Jolibois, une femme déné.

Murray Rankin, un autre député du NPD, a travaillé avec les survivant.es des pensionnats autochtones pour instaurer une journée nationale pour se souvenir de ceux et celles qui ont été forcés d’aller dans ces pensionnats au Canada et les honorer. Cette proposition du député s’inscrit dans la foulée des recommandations de la Commission de vérité et de réconciliation. D’après les médias, le gouvernement envisage maintenant d’instaurer une Journée nationale pour la vérité et la réconciliation.

«Franchement, j’ai peur que les libéraux fassent de la politique avec l’histoire et la culture des autochtones. Au lieu de rejeter le travail qui a déjà été fait par les peuples autochtones, j’exhorte les libéraux à travailler avec nous sur ce projet de loi », a ajouté Georgina Jolibois.