« Il y a 65 ans aujourd’hui, des soldats d’une vingtaine de pays ont déposé leurs armes à la suite de la signature d’un cessez-le-feu, mettant ainsi un terme à l’un des conflits les plus vicieux, sanglants et meurtriers auquel des Canadiennes et des Canadiens ont pris part : la guerre de Corée.

Durant les trois années qu’a duré ce combat violent, plus de 26 000 jeunes femmes et jeunes hommes – dont plusieurs avaient combattu dans la Deuxième Guerre mondiale – ont laissé leurs êtres chers derrière eux pour aller défendre un pays à l’autre bout du monde. Ils ont bravement combattu dans des conditions climatiques extrêmes, dans des tranchées verglacées et détrempées, et ont livré des batailles décisives contre les forces ennemies, dont la bataille de Kapyong, l’une des plus importantes victoires du Canada.

Le tribut de cette guerre était lourd de tous les côtés, alors que des centaines de milliers de militaires et de civil.es ont perdu la vie, entre autres 516 Canadiens qui ne sont jamais rentrés à la maison.

Aujourd’hui, les néo-démocrates se joignent aux Canadiennes et Canadiens pour rendre hommage aux membres de l’armée canadienne qui ont vaillamment combattu pendant la guerre de Corée, pour qu’à notre époque, les Sud-Coréen.nes puissent vivre dans la paix et la prospérité. Nous nous rappellerons toujours leur courage et leur sacrifice.

En cette Journée des anciens combattants de la guerre de Corée, ayons aussi une pensée pour notre personnel militaire actuel et leurs familles, qui continuent de servir leur pays chaque jour pour assurer la défense des valeurs de paix, de liberté et de démocratie partout dans le monde. Nous avons tous et toutes une dette de gratitude envers nos anciens combattants et nos anciennes combattantes. »