OTTAWA – En réponse à l’annonce d’aujourd’hui stipulant que les États-Unis allaient imposer de lourds tarifs douaniers au secteur canadien de l’acier et de l’aluminium, le NPD affirme que le gouvernement libéral doit en faire beaucoup plus pour protéger les travailleurs canadiens.

« Les tactiques d’intimidation de Donald Trump pourraient gâcher la vie des 50 000 personnes qui travaillent dans ces industries au Canada et nuire à leurs communautés, a déclaré le chef du NPD, Jagmeet Singh, qui était dans la région du Saguenay, au Québec, aujourd’hui. Ce matin, le premier ministre a communiqué avec moi et je lui ai dit que j’étais d’accord pour que le Canada réagisse en prenant rapidement des mesures. Je l’ai aussi pressé de poser des gestes immédiatement pour soutenir les travailleurs et les communautés. »

Le Canada n’est pas parvenu à obtenir une exemption aux tarifs douaniers que les États-Unis imposent sous le prétexte de la sécurité nationale du pays. Le NPD appuie l’imposition de tarifs douaniers de représailles, mais il a aussi demandé au gouvernement libéral d’en faire plus pour protéger la main-d’œuvre dans le secteur de l’acier et de l’aluminium.

« Le gouvernement doit se remettre au travail pour en arriver à l’obtention d’une exemption totale pour nos travailleurs de l’acier et de l’aluminium, et le premier ministre Trudeau devrait travailler directement avec les gouverneurs des 35 États qui sont d’importants partenaires dans le commerce de l’acier et de l’aluminium – il doit aussi se tenir debout pour les travailleurs et les travailleuses », a affirmé la porte-parole du NPD en matière de commerce international, la députée Tracey Ramsey.