« Chaque jour, des personnes sont intimidées, dans la rue, à l’école ou au travail, en raison de leur apparence. Chaque année, des personnes paient de leur vie, simplement pour avoir affirmé qui elles sont.

Chaque mort en est une de trop.

En cette Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, les néo-démocrates affirment haut et fort que l’égalité et la dignité humaine n’ont pas de frontières de genres.

Aujourd’hui, nous rendons hommage aux luttes d’hier et d’aujourd’hui qui font progresser le Canada et qui font de notre pays un chef de file en matière de droits des personnes LGBTQ+.

Nous rendons également hommage aux Canadiennes et aux Canadiens qui ont eu le courage d’élever la voix et de se tenir debout contre la discrimination. En commençant par Svend Robinson, le premier député à se déclarer publiquement homosexuel en 1979, jusqu’à Bill Siksay, ancien député de Burnaby-Douglas, qui a présenté le premier projet de loi interdisant la discrimination fondée sur l’identité sexuelle ou l’expression de l’identité sexuelle.

Des batailles ont été remportées, mais d’autres doivent encore être menées, ici et partout dans le monde. Il y a encore beaucoup de pays où la discrimination, la persécution et la violence envers les personnes LGBTQ+ sont monnaie courante, avec l’appui de leurs gouvernements.

Ensemble, participons chaque jour à bâtir un monde meilleur, où chaque personne est célébrée pour qui elle est. Parce que peu importe qui nous aimons ou qui nous sommes, tout le monde mérite de pouvoir réaliser ses rêves. »