OTTAWA – Le député néo-démocrate Gord Johns (Courtenay–Alberni) a pressé le premier ministre et la ministre de l’Environnement et du Changement climatique d’appuyer sa motion M-151, qui porte sur une stratégie nationale de lutte à la pollution par le plastique. Il leur a aussi demandé de prendre des mesures immédiatement pour interdire les pailles en plastique.

« Le Canada n’a pas de politique nationale pour empêcher les matières plastiques de se retrouver dans nos eaux ni de mécanisme pour nettoyer la pollution qui y est déjà, a déclaré M. Johns. Ma motion vise à combler ce vide juridique et réglementaire. Le premier ministre ne peut pas continuer à dire qu’il est un leader sur la question du plastique dans nos océans, alors qu’il n’a pris aucune véritable mesure à ce sujet au Canada. »

Le Canada possède le plus long littoral au monde, et le défi croissant des débris de plastique dans les milieux marins crée des exigences et des responsabilités supplémentaires qui sont absentes du Plan de protection des océans des libéraux. En outre, ce Plan n’aborde pas l’enjeu des débris et des plastiques d’origine terrestre, qui comptent pour près de 80 % du plastique dans les océans.

Les membres du G7 se réuniront au Québec en juin, et la ministre McKenna a annoncé que le Canada allait mener le débat en vue de l’adoption d’objectifs pour le recyclage du plastique. « Le Canada est en retard par rapport à ses homologues internationaux sur cette question. Plus de 40 pays ont déjà élaboré des stratégies pour freiner l’usage du plastique; parmi ceux-ci, les cinq suivants font partie du G7 : le Japon, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie », a ajouté le porte-parole du NPD en matière d’environnement, Alexandre Boulerice.

Au cours des deux dernières semaines, près de 100 000 personnes ont signé une pétition en ligne créée par les organisations Ocean Legacy Foundation et SumofUs pour dire au gouvernement canadien d’appuyer la motion de Gord Johns et de s’attaquer à la crise mondiale du plastique. Le calendrier des projets de loi d’initiative parlementaire est déterminé par le gouvernement. La motion M-151 devrait être débattue dans les prochaines semaines.