Suite à une assemblée publique téléphonique sur la réforme électorale couronnée de succès, les députés Guy Caron, de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, et Alexandre Boulerice constatent que les citoyens de la circonscription veulent des changements au mode de scrutin.

 image2.JPG

« Grâce à ce bel exercice de démocratie participative en compagnie de mon collègue Alexandre Boulerice, porte-parole adjoint pour la réforme démocratique, j’ai eu la chance d’avoir un échange constructif avec les citoyens, a affirmé M. Caron. Durant la rencontre, j’ai pu sentir un intérêt marqué de la part de mes citoyens sur l’enjeu qu’est la réforme électorale. Il nous a fait grand plaisir de répondre à des questions sur les différents modes de scrutin ainsi que les différentes façons de sensibiliser la population sur l’importance de voter. »

Durant l’élection de 2015, les libéraux ont emboîté le pas aux néo-démocrates et ont promis de revoir le mode de scrutin. Grâce à l’insistance de l’équipe du NPD, un comité parlementaire extraordinaire a été formé pour mener des consultations à l’échelle du pays et obtenir l’avis des Canadiens sur la meilleure façon d’apporter ce changement.

« Hier soir, les citoyens de ma circonscription ont démontré qu’ils étaient fortement en faveur d’un nouveau de mode de scrutin, a ajouté le député. Ils m’ont dit qu’il est temps que nous adoptions un mode de scrutin plus représentatif, qui fait en sorte que chaque vote compte. »

Alexandre Boulerice dit avoir été témoin du même enthousiasme durant les consultations publiques qu’il a tenues à Terrebonne, Québec, Montréal et Saint-Hyacinthe au cours de l’automne. Les citoyens désirent un grand changement!