Congo.jpg

J’ai eu la chance d’animer une table ronde avec des membres de la communauté congolaise de Montréal. Lors de nos échanges, nous avons notamment abordé les thèmes de l’emploi et de l’intégration.

À la lumière des nombreux témoignages, j’ai pu constater qu’il nous reste, en tant que société, beaucoup de chemin à faire afin de pleinement intégrer nos nouveaux arrivants dans le marché du travail. Plusieurs des Congolais présents ont critiqué la sous-représentation de leur communauté dans différents secteurs d’activité, comme dans la fonction publique. Les statistiques confirment cette dure réalité : selon une étude de 2006 du ministère de l’Immigration et des communautés culturelles du Québec, 22,4 % des actifs de la communauté congolaise étaient au chômage comparativement à 7 % de tous les actifs québécois.

Une meilleure intégration des nouveaux arrivants est au coeur des préoccupations du NPD. C’est une facette essentielle de nos politiques de lutte pour une meilleure justice sociale.