deuil.jpg

Le porte-parole en matière de travail, Alexandre Boulerice (Rosemont – La Petite-Patrie) a fait la déclaration suivante à l’occasion du Jour national de deuil : « Chaque année, le 28 avril, nous soulignons le Jour de deuil national afin de rendre hommage aux travailleurs et travailleuses tués ou blessés dans l’exercice de leurs fonctions. Nos pensées vont vers les familles et les proches touchés par ces tragédies.

Au Canada, on estime qu’environ quatre travailleurs perdent la vie chaque jour en raison de conditions de travail non sécuritaires. Un nombre grandissant de Canadiens décèdent ou souffrent à la suite de maladies liées au milieu de travail. 

Ces statistiques sont beaucoup trop élevées. Les compressions du gouvernement conservateur dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail, et sa volonté de laisser les entreprises s’autoréglementer, minent nos efforts de protection des travailleurs.

En cette journée, réclamons des conditions de travail sécuritaires et une meilleure collaboration entre les employeurs et les travailleurs afin de prévenir de futures tragédies et des blessures au travail. Chaque décès peut être évité. »