st_ambroise.jpg

L’étude du comité du Patrimoine sur l’histoire n’empiètera par sur les champs de compétence des provinces en enseignement. Je suis très fier du travail accompli par mon collègue Pierre Nantel, député de Longueuil – Pierre-Boucher et critique officiel en matière de patrimoine.

Le gouvernement conservateur voulait empièter sur les champs de compétences provinciaux en étudiant l’enseignement de l’histoire dans les écoles.

Lors de la rencontre du Comité permanent du patrimoine canadien lundi soir, le NPD a présenté une motion pour annuler complètement cette étude ridicule. Les conservateurs ont rejeté cette motion, mais ils ont battu en retraite en proposant de retirer la partie controversée sur l’enseignement.

«Ne boudons pas notre plaisir, affirme Pierre Nantel. Grâce à la vigilance du NPD, nous avons pu éviter une tentative grossière de s’ingérer dans les compétences provinciales. On peut être fier d’avoir réussi à faire entendre raison au gouvernement conservateur majoritaire.»

Malgré cette victoire, le NPD entend rester vigilant. «Nous tenterons de fixer un échéancier à cette étude par souci d’efficacité et pour nous assurer que le comité du patrimoine puisse aussi étudier d’autres questions culturelles d’importance. Les enjeux culturels contemporains sont légion dans cette ère de mondialisation numérique», conclut M. Nantel.